• TVRM
  • Actualités
  • Terrains municipaux : L’amendement surprise aura un impact majeur sur les comptes de taxes

Terrains municipaux : L’amendement surprise aura un impact majeur sur les comptes de taxes

  • par TVRM
  • 13 février 2020

Montréal, le 13 février 2020 — Le Caucus des grandes villes de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) a profité de sa rencontre aujourd’hui à Montréal pour demander au gouvernement du Québec de convoquer, dans les deux prochaines semaines, une Table Québec-municipalités avec le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, monsieur Jean-François Roberge, pour trouver une solution afin de rembourser les municipalités lors de la cession de terrains municipaux aux centres de services scolaires et ainsi éviter d’avoir un impact sur le compte de taxes municipales des contribuables.

« En ce moment, la réforme aura un impact direct sur le compte de taxes des contribuables municipaux. Pour certaines grandes villes, la valeur des terrains municipaux convoités peut atteindre plusieurs dizaines de millions de dollars. Hier, j’ai eu l’opportunité de discuter avec les ministres Roberge et Laforest des importantes réserves qu’entretiennent les municipalités du Québec, et particulièrement le Caucus des grandes villes de l’UMQ, face à cet amendement déposé, disons-le, en catimini. Maintenant, nous tendons la main au gouvernement pour identifier des pistes de solutions qui sont à la hauteur de la valeur réelle des terrains situés dans nos municipalités », a déclaré d’entrée de jeu madame Suzanne Roy, présidente intérimaire de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.

Forte de l’appui des 82 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal, l’UMQ réitère que le gouvernement du Québec aurait dû consulter les municipalités avant de prendre une décision aussi lourde de conséquences. « La consultation en amont avec les villes aurait évité la crise médiatique que nous vivons depuis quelques jours. Maintenant, on se retrouve avec une réforme qui vient remettre en question les gains obtenus par le dernier pacte fiscal entre Québec et les municipalités. Nos citoyennes et citoyens ne peuvent pas se permettre cela », a ajouté monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, président du Caucus des grandes villes de l’UMQ et maire de Gatineau.

« Cet amendement aura aussi pour effet de créer de la spéculation sur les terrains visés par les centres de services scolaires, qui viendront s’ajouter au fardeau fiscal des contribuables municipaux », a conclu Madame Roy.

À propos du Caucus des grandes villes de l'UMQ
Le Caucus des grandes villes de l'UMQ est formé des municipalités québécoises comptant 100 000 citoyennes et citoyens et plus. Le caucus compte dix municipalités membres : Gatineau, Laval, Lévis, Longueuil, Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke, Terrebonne et Trois-Rivières.

La voix des gouvernements de proximité
Depuis maintenant 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale. Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.

Partager cet article :

Vous avez la passion? Impliquez-vous. Devenir bénévole

Nous joindre
Nous joindre

© 2020. Télévision Régionale des Moulins. Tous droits réservés.