Le maire de Terrebonne remet 20 000 $ aux banques alimentaires

À l’occasion de la Grande Guignolée de la Ville de Terrebonne, le maire, monsieur Mathieu Traversy, a fièrement annoncé un don de 20 000 $ aux banques alimentaires du territoire.

Ainsi, quatre organismes, répartis aux quatre coins de la ville, ont appris qu’ils recevront un montant de 5 000 $ chacun afin de les soutenir dans la création des paniers de Noël et l’aide alimentaire aux plus démunis. C’est lors de sa tournée des différents barrages routiers qu’il a annoncé la bonne nouvelle aux responsables de chacun des organismes soit le Comité d’aide aux Lachenois, les œuvres de Galilée, le Comité d’aide aux Plainois et SEDAI TSS.

Devant les besoins grandissants de sa communauté et les ressources limitées des banques alimentaires, le maire n’a pas hésité à soutenir ces dernières.

« Année après année, les besoins sont de plus en plus importants et le contexte économique actuel ajoute une pression supplémentaire considérable pour nos organismes, qui peinent à répondre à la demande qui a littéralement explosé. Il était important pour moi, en tant que maire de Terrebonne, de trouver une façon concrète de soutenir nos citoyens dans le besoin. Nos organismes font un travail colossal sur le terrain et je sais que cet argent leur permettra de venir en aide à un plus grand nombre de personnes », explique le maire Mathieu Traversy.

Rappelons que la Grande Guignolée 2023 se poursuivra les 2 et 3 décembre prochains avec les opérations de collectes de denrées périssables dans tous les secteurs de la ville. Toutes les informations sont disponibles en ligne au : terrebonne.ca/evenement/guignolee.

« Les besoins sont criants et j’invite tous les citoyens qui le peuvent, à donner généreusement. Ensemble, nous pouvons faire une différence dans la vie de nos concitoyens et leur permettre de vivre un temps des fêtes plus doux », conclut le maire de Terrebonne.

La MRC Les Moulins accueille fièrement ses nouvelles résidentes et nouveaux résidents d’origine immigrante

En collaboration avec l’organisme AMINATE ainsi que les villes de Terrebonne et de Mascouche, la MRC Les Moulins a tenu le 15 novembre dernier sa cérémonie civique annuelle d’accueil, par les institutions municipales, des personnes issues de l’immigration qui ont choisi de s’installer récemment sur le territoire moulinois. Au total, plus de 129 citoyen·ne·s de toutes les origines, de représentant·e·s du milieu et d’élu·e·s des conseils municipaux ont assisté à l’activité qui a eu lieu au pavillon du Grand-Coteau à Mascouche.

Le préfet de la MRC Les Moulins et maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, ainsi que le préfet suppléant et maire de Terrebonne, Mathieu Traversy, ont souhaité officiellement la bienvenue aux 50 nouvelles personnes et familles d’origine immigrante qui se sont installées récemment à Terrebonne ou à Mascouche en leur remettant un certificat symbolique « Bienvenue dans votre MRC ».

 

MOTS DE L’ambassadrice ET DE L’AMBASSadeur de la diversité

C’est à titre d’ambassadrice et d’ambassadeur de la diversité interculturelle de la MRC Les Moulins que la Mascouchoise d’origine algérienne, Kahina Bensaadi, ainsi que le Terrebonnien d’origine sénégalaise, Doudou Sow, ont pris la parole lors de la cérémonie. Ayant pour mandat de mettre de l’avant la richesse de la diversité interculturelle et son apport pour la collectivité moulinoise, les deux citoyen·ne·s engagé·e·s ont livré un vibrant témoignage de leur parcours d’immigration au Québec et de l’importance du vivre ensemble.

 

PRESTATIONS DE CHANT ET DE DANSE

Au cours de l’événement, la Terrebonnienne d’origine haïtienne Jennyfer Joseph a offert une chaleureuse interprétation de la magnifique chanson « L’air du vent ». D’origine nicaraguayenne et colombienne, la jeune Chloé Chamendi a également fait entendre sa splendide voix le temps de quelques chansons avec la participation de Lina Perdomo pour le volet danse.

 

citations

« Au nom du conseil de la MRC Les Moulins, je peux vous dire que nous avons à cœur de tenir cet événement, non seulement pour souhaiter la bienvenue à nos nouvelles résidentes et nouveaux résidents d’origine immigrante, mais aussi pour faire en sorte que l’ensemble des membres notre communauté, peu importe leur origine, se sente accueilli par notre MRC et valorisé dans leur diversité. Avec près de 50 % des personnes immigrantes dans Lanaudière qui habitent Terrebonne ou Mascouche, il est d’autant plus important de tenir cette cérémonie civique qui représente un pas de plus pour rendre nos milieux de vie encore plus accueillants, plus inclusifs et plus dynamiques. »

Guillaume Tremblay, préfet de la MRC Les Moulins et maire de Mascouche

 

« Cette cérémonie nous rappelle l’importance de souligner à quel point nos nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes enrichissent notre territoire. Avec une communauté immigrante qui représente 12,6 % de la population à Terrebonne et 7,6 % à Mascouche, l’ouverture, l’inclusion et le respect de la diversité sont des messages incontournables à véhiculer. C’est pourquoi j’invite la population, les entreprises et les organismes à appuyer la Déclaration de principes MRC Les Moulins interculturelle! Celle-ci guide les orientations de développement de notre territoire pour favoriser le vivre ensemble et le dialogue interculturel. Elle est accessible au mrclesmoulins.ca/declaration. »

Mathieu Traversy, préfet suppléant de la MRC Les Moulins et maire de Terrebonne

 

« AMINATE a accueilli un nombre record de plus de 300 nouvelles familles immigrantes qui se sont installées cette année à Terrebonne ou à Mascouche. D’ailleurs, nous avons recensé un total de 74 nationalités différentes sur le territoire moulinois! C’est sans compter les nationalités qui n’ont pas reçu nos services et qui ne font pas encore partie de ce calcul. C’est une grande fierté d’avoir une aussi belle diversité au sein de notre communauté! »

Hassiba Idir, directrice de l’organisme AMINATE     

 

Plan d’action

La cérémonie civique a été réalisée dans le cadre du plan d’action triennal 2022-2025 de la MRC Les Moulins avec le programme d’appui aux collectivités du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI). Pour une période de trois ans, ce plan d’action bénéficie d’un investissement totalisant 642 000 $, réparti également entre le Ministère et la MRC Les Moulins. La MRC tient à remercier le MIFI pour sa confiance et son soutien. Elle tient aussi à remercier AMINATE pour son implication dans la mise en place des nombreuses activités en lien avec le programme d’appui aux collectivités.

 

À propos de la MRC LEs Moulins

Regroupant les villes de Mascouche et de Terrebonne, la MRC Les Moulins a pour mission de planifier de façon harmonieuse l’aménagement du territoire, d’exercer ses compétences en matière environnementale, d’être le catalyseur de son développement social, économique et touristique, ainsi que d’assurer une coordination des dossiers à l’échelle moulinoise en lien avec ses mandats. La population de la MRC s’élève à plus de 175 107 personnes sur un territoire de 266 km2.

Narcotiques Anonymes : une ressource dans votre communauté

Du 19 au 25 novembre, la semaine nationale de sensibilisation aux dépendances se déploie pour conscientiser le public. Considérant qu’en 2020, les coûts et méfaits de l’usage de substance au Canada étaient estimés à 49,1 milliards de dollars (Source : Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances), nous sommes tous concernés de près ou de loin par le sujet, et il est primordial de savoir que de l’aide immédiate existe. La mission de Narcotiques Anonymes est de transmettre aux dépendants qu’il est possible de vivre sans consommer, et de faire savoir au plus grand nombre que des solutions sont à portée de main.

 

Narcotiques Anonymes est une association à but non lucratif, composée d’hommes et de femmes pour qui les substances sont devenues un enjeu majeur à l’atteinte d’une vie saine. La portée de l’organisme fondé en 1953 est internationale, plus de 75 000 réunions se tenant sur une base hebdomadaire à travers 142 pays. Au Québec, Narcotiques Anonymes aide les personnes dépendantes depuis 1983, et tient plus de 285 réunions chaque semaine dans toutes les régions de la province. Elles sont tout à fait gratuites et il n’y a aucune liste d’attente. Toutes les rencontres sont répertoriées sur le site Web de Narcotiques Anonymes, et certaines sont offertes de façon virtuelle.

 

Dans le cadre de cette semaine nationale de sensibilisation, Narcotiques Anonymes tiendra deux activités d’informations pour les professionnels de différents secteurs. L’organisme en appelle ainsi à tous ceux susceptibles d’intervenir auprès de clientèles aux prises avec des problèmes de dépendances. Il s’agit d’une occasion unique de se renseigner sur les services de Narcotiques Anonymes ainsi que sur son programme, s’adressant à n’importe quel type de dépendant qui désire cesser de consommer. Les activités d’informations auront lieu le mercredi 22 novembre à Montréal (Studio PJE, 4560, rue Adam, Montréal, H1V 1V2), et le jeudi 23 novembre à Québec (160,rue Saint-Joseph Est, Québec, G1K 3A7), de 13 h à 17 h.

 

« Un dépendant, n’importe quel dépendant, peut cesser de consommer des drogues, perdre le désir de consommer et trouver un nouveau mode de vie. »

L’indexation des grilles tarifaires pour les services de transport de la MRC de Joliette

La division transport de la MRC de Joliette souhaite mettre au fait les citoyens d’une indexation des grilles tarifaires pour les services du Transport Adapté, du Transport Collectif en Milieu Rural, du Transport Régional et du Transport Urbain, effectif dès le 15 décembre. Le conseil des maires a entériné cette décision à la séance d’octobre.

En effet, après 4 ans sans augmentation pour le Transport Régional, 7 ans pour le Transport Urbain et le Transport Collectif en Milieu Rural, ainsi que 10 ans pour le Transport Adapté, la MRC de Joliette a pris la décision d’indexer ses grilles tarifaires afin d’assurer la continuité de son service de transport. L’accessibilité de celui-ci étant au cœur de ses priorités, la MRC a orchestré une indexation progressive pour certains services.

« Dans une perspective de viabilité du service, les décisions en matière de tarification s’appuient sur le principe d’équilibre budgétaire qui nous permet d’assurer la continuité de ce service essentiel qu’est le transport en commun, et ce, de façon abordable dans la mesure du possible. Rappelons que l’aide financière annoncée dernièrement par le ministère des Transports (MTD) est consacrée uniquement aux sociétés de transport n’impactant pas notre MRC. C’est pourquoi l’indexation des grilles tarifaires était la mesure à prendre afin de répondre au mandat », mentionne Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

 

Transport urbain (TU)

Pour le réseau urbain, dès le 15 décembre 2023, prévoir une majoration de 0,15$ du billet unitaire, ainsi qu’une majoration de 5% pour l’ensemble des carnets et titres mensuels respectant la formule du prorata.

 

Transport Collectif en Milieu Rural (TCMR)

L’indexation de la grille tarifaire du Transport Collectif en Milieu Rural se fera sur 3 ans. Dès le 15 décembre 2023, prévoir pour l’ensemble de celle-ci une majoration de 0,25$ par titre de transport. Cette hausse tarifaire se répètera pour les années 2024 et 2025. Nous avons profité de ce changement pour corriger certains écarts dans la grille tarifaire afin que celle-ci ait un écart similaire avec les autres services.

 

Transport Régional (TR)

Dès le 15 décembre 2023, prévoir une majoration de 0,25$ par billet unitaire, ainsi qu’une majoration de 4% pour l’ensemble des carnets respectant la formule du prorata. Aucune majoration pour les titres mensuels.

 

Transport Adapté (TA)

L’indexation de la grille tarifaire du Transport Adapté se fera sur 3 ans. Dès le 15 décembre 2023, prévoir pour tous les déplacements à l’intérieur de la MRC de Joliette une majoration de 0,25$ par titre de transport. Prévoir également pour tous les déplacements vers Rawdon et Saint-Félix-de-Valois une majoration de 1,00$ par titre de transport. Pour les années 2024 et 2025, prévoir une majoration de 0,25$ par titre de transport pour l’ensemble de la grille tarifaire.

À la même date, s’effectuera également le retrait des Retours Sur Appels (RSA) pour les déplacements autres que médicaux du Transport Adapté. Effectivement, cette option de pouvoir réserver un transport adapté en formule retour sur appel (sans heures prédéterminées) sera bientôt réservée uniquement aux usagers ayant un besoin médical. Cette option du TA exerçait une pression supplémentaire inutile sur le service représentant quotidiennement plus de 60 déplacements non répartis à intégrer aux routes. Cette forte demande occasionnait des délais assez longs pour les usagers et par le fait même certains retards pour ceux qui avaient pris le soin de réserver un retour à heure fixe. C’est pourquoi le conseil des maires a entériné la décision de réserver ces déplacements uniquement à partir d’adresse à caractère médical ou pour des soins professionnels physiques ou mentaux.

Communiqué de presse – Lutte contre l’itinérance | Québec accorde un financement supplémentaire de plus de 400 000 $ pour la région de Lanaudière

Afin de mieux soutenir les personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, un financement supplémentaire totalisant 400 000 $ est octroyé au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière. Cet argent servira à consolider et à rehausser l’offre d’hébergement d’urgence en collaboration avec les acteurs du milieu.

L’annonce en a été faite aujourd’hui par la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de Lanaudière, Caroline Proulx, ainsi que le député de Joliette, François St-Louis, au nom du ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant.

Ce financement permettra d’améliorer les services et d’augmenter l’offre d’hébergement d’urgence sur le territoire du CISSS de Lanaudière. Il vise particulièrement à consolider et à bonifier la capacité d’accueil de deux organismes de Joliette, soit La HUTTE, qui offre de l’hébergement d’urgence, et le Pavillon pour Elle, qui héberge des femmes et des enfants en situation d’itinérance.

Cette annonce découle de l’engagement pris par le ministre Carmant, lors du récent congrès de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), d’accorder un financement supplémentaire de 15,5 millions $, s’ajoutant à la somme de 4,5 millions $ prévue dans le budget 2023-2024, pour répondre aux besoins immédiats en matière d’itinérance au Québec.

Citations :

« À l’approche de la saison hivernale, cet autre investissement en matière d’itinérance vise à éviter que des personnes se retrouvent à la rue en périodes de grands froids. Les services qui s’ajoutent seront disponibles 24/7, et toute l’année, car je crois fermement que les personnes en situation d’itinérance doivent pouvoir compter sur un accès en tout temps à des services. Je suis fier de voir à quel point nous sommes tous mobilisés pour la cause, de notre gouvernement aux instances municipales, en passant par le personnel du réseau de la santé et nos précieux partenaires communautaires afin de renverser cette tendance à la hausse du phénomène de l’itinérance. Nous devons continuer d’unir nos forces et de travailler ensemble, notamment sur les questions de la prévention, de l’hébergement de transition et de l’accès au logement. »

Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux

« Je me réjouis de l’octroi de ce financement supplémentaire servant à lutter contre l’itinérance dans Lanaudière. Ce sont des investissements importants qui vont nous permettre de soutenir les organismes de notre région qui offrent des refuges et des solutions d’urgence pour les personnes vulnérables du territoire. La situation de l’itinérance reste préoccupante. Je salue donc chaque geste que nous posons et qui nous fait avancer dans la bonne direction. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de Lanaudière

« La lutte contre l’itinérance est un travail qui nécessite la collaboration d’un grand nombre de partenaires. Grâce à ce financement, nous permettons à nos organismes de continuer à travailler au bien-être des personnes vulnérables. Je tiens à souligner le travail colossal des équipes terrain et à remercier ceux et celles qui nous accompagnent quotidiennement dans ces efforts. »

François St-Louis, député de Joliette, vice-président de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles

Faits saillants :

  • Il est à noter que pour les personnes vulnérables ou en situation d’itinérance, les refuges d’urgence constituent un milieu sécuritaire où peuvent se créer des liens avec les intervenantes et les intervenants afin de favoriser l’accès à un service d’accompagnement psychosocial.
  • Rappelons que ces financements s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action interministériel en itinérance 2021-2026 – S’allier devant l’itinérance (PAII), lancé en octobre 2021. Celui-ci propose des mesures concrètes pour offrir des services d’accompagnement qui répondent véritablement aux besoins des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, notamment en matière de logement.

Lien connexe :

Pour plus d’information, consulter le Plan d’action interministériel en itinérance 2021-2026 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Grève des 21, 22, 23 et 24 novembre 2023 Les services essentiels toujours maintenus

En prévision des journées de grève légale annoncées par les instances syndicales les 21, 22, 23 et 24 novembre 2023, la Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière tient de nouveau à rassurer la population lanaudoise quant au maintien de son offre de soins et de services.

Tout comme ce fut le cas lors des journées de grève s’étant déroulées les 6, 8 et 9 novembre derniers, l’établissement prendra tous les moyens nécessaires afin d’assurer la continuité des soins et des services dans ses installations, selon le niveau des services essentiels à maintenir. Les installations demeureront accessibles aux usagers, et les unités de soins intensifs et des urgences ne seront pas affectées par la grève.

Il demeure possible que l’on observe un ralentissement des activités pour ces journées et que l’on doive procéder à des réorganisations des soins et des services dans certains secteurs, et ce, toujours dans l’objectif d’assurer le maintien des services essentiels. À cet effet, nous remercions les usagers pour leur compréhension et leur collaboration. Nous sommes sensibles aux impacts que cette grève pourrait occasionner, et nous continuerons de travailler en étroite collaboration avec les organisations syndicales et le ministère de la Santé et des Services sociaux afin de limiter les effets de la grève sur la population, dont la santé et la sécurité demeurent au cœur de nos priorités.

Présence aux rendez-vous non annulés

Au cours des prochains jours, nos équipes assureront le suivi pour l’annulation ou le report de certains rendez-vous prévus les 21, 22, 23 ou 24 novembre auprès des usagers concernés. À moins d’avoir préalablement été avisées d’un report, les personnes ayant des rendez-vous lors des journées de grève doivent donc se présenter à ceux-ci à l’heure convenue.

Pour tout besoin de santé urgent, la population doit consulter sans tarder, comme à l’habitude.

Mascouche hisse le drapeau de la Grande semaine des tout-petits

Dans le cadre de la 8e édition de la Grande semaine des tout-petits (GSTP), qui se déroule jusqu’au 26 novembre, la Ville de Mascouche se joint au mouvement collectif pour faire de la petite enfance une priorité de société et a hissé ce matin le drapeau de la Semaine devant l’hôtel de ville.

Pour l’occasion, le maire était entouré de représentants de Parenfants, de la Coopérative de Solidarité Le Chez-Nous du Communautaire des Moulins, de familles et d’enfants mascouchois, de la conseillère municipale Anny Mailloux et de Bruno Lapierre, attaché politique de Luc Thériault, député de Montcalm.

Cette année, la Grande semaine des tout-petits se déroule sous le thème S’élever ensemble pour le respect des droits des tout-petits! En effet, peu importe son genre, ses parents, son origine, sa culture, son lieu de naissance, son milieu de vie, sa langue, sa religion ou même son état de santé mentale ou physique, chaque tout-petit doit être traité équitablement et avec justice. Il est de notre devoir à tous de nous assurer du respect des droits de l’ensemble des tout-petits pour mieux prévenir et réduire les inégalités sociales.

« Mon équipe et moi sommes fiers de nous joindre au mouvement collectif pour nos tout-petits. La population de Mascouche compte de nombreux enfants et les décisions et orientations que nous prenons se doivent de tenir compte d’eux. J’en profite pour souligner le travail des organismes et de tous les travailleurs qui œuvrent au quotidien auprès de nos enfants », mentionne le maire Guillaume Tremblay.

 

 

Application mobile « Stationnement Terrebonne » disponible à tous – Interdiction du stationnement sur rue la nuit en période hivernale

Depuis le 15 novembre, l’application mobile Stationnement Terrebonne est disponible dans l’ensemble des zones du territoire. Cet outil gratuit permet aux citoyens de savoir si le stationnement sur rue est permis ou interdit, et s’il y a certaines opérations de déneigement en cours grâce aux données géospatiales.

Les citoyens peuvent télécharger, sur leur téléphone cellulaire ou leur tablette, l’application sur l’App Store (iOS) et Google Play (Android) en y entrant les mots clés « Stationnement Terrebonne ». S’ajoute à cela une carte interactive qui est accessible à terrebonne.ca/etat-stationnement/ et qui permet de connaître l’état du stationnement et des opérations en cours.

« Après la réussite du projet pilote dans la zone 3 la saison dernière, nous sommes heureux de pouvoir offrir l’application Stationnement Terrebonne à l’ensemble du territoire. Son utilisation est simple et intuitive et peut permettre d’éviter de mauvaises surprises comme des contraventions ou un remorquage. En nous assurant de stationner au bon endroit et moment, nous pouvons ainsi tous contribuer au bon déroulement des opérations. Ainsi, nos routes et trottoirs seront bien déneigés et sécuritaires », a commenté le maire de Terrebonne, Mathieu Traversy.

L’application permet d’activer des notifications pour les adresses que l’utilisateur aura enregistrées. Celles-ci seront envoyées entre 7 h et 22 h chaque fois que l’état du stationnement changera sur le segment de rue visé.

La Ville continue de travailler sur l’application mobile et la carte interactive afin de bonifier l’expérience citoyenne. Les utilisateurs recevront donc des avis de mise à jour dans l’App Store (iOS) et Google Play (Android).

 

Réglementation et moyens de s’informer

La Ville rappelle que chaque année la réglementation entourant le stationnement hivernal est en vigueur du 15 novembre au 15 avril. Pour la saison 2023-2024, lorsque la Ville l’autorise, le stationnement sera permis de minuit à 7 h:

  • du côté des adresses impaires;
  • du côté des adresses paires, lorsque le stationnement est interdit en tout temps du côté des adresses impaires.

 

Chaque jour dès 16 h, consultez les avis d’autorisation et d’interdiction de stationnement au terrebonne.ca/deneigement. Vous y trouverez des informations à propos des opérations en cours, de l’ensemble de la réglementation, des zones d’exception, et bien plus. Vous pouvez aussi téléphoner à la Ville au 450 961-2001 pour connaître l’état du stationnement. Pour savoir dans quelle zone se trouve votre résidence, visitez la page Trouver ma zone de déneigement terrebonne.ca/trouver-ma-zone-de-deneigement/.

La signalisation et la réglementation pour le stationnement en vigueur sur la rue prévalent toujours sur les données transmises par l’application. Stationnement Terrebonne ne peut garantir la réception des notifications envoyées. Ne vous fiez jamais exclusivement à la réception des notifications, mais vérifiez bien la signalisation en vigueur sur le territoire.

Dévoilement du projet d’exposition collective Inter-ARTS

Culture Lanaudière est heureux de vous présenter Inter-ARTS, une exposition collective d’art contemporain en collaboration avec la Ville de Terrebonne, la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) et la Télévision Régionale des Moulins (TVRM). Un appel est du même coup lancé à tous les artistes des secteurs des arts visuels du Québec pour une proposition d’œuvre qui fera partie de cette exposition qui aura lieu sur l’Île-des-Moulins à l’été 2024.

 

Le projet

Inter-ARTS est une exposition de 8 installations sculpturales monumentales éphémères qui prendra place sur l’Île-des-Moulins, à Terrebonne, du 4 juillet au 2 septembre 2024. Réalisé par l’artiste et commissaire Chadi Ayoub, ce projet de Culture Lanaudière s’inscrit dans le cadre d’une recherche sur l’espace de l’art comme un lieu en perpétuelle transformation et en constante recomposition dans lequel de nouveaux comportements, pensées et sentiments peuvent surgir. Les artistes auront à questionner le rôle des œuvres d’arts publics dans le contexte d’intégration et d’adaptation, en considérant le Symposium de sculpture de Terrebonne « Circuit Art et Nature », réalisé en 1978.

Inter-ARTS est une rencontre entre artistes, entre œuvres, mais surtout une rencontre entre le riche héritage culturel de l’Île-des-Moulins et le présent. Ce projet permettra d’explorer les différentes formes de connexions possibles qui mettent en dialogue l’éphémère – le permanent, l’individuel – le collectif, le réel – l’imaginaire. Les interventions rendront compte de l’expérience d’un processus et du dialogue entre le lieu et le contexte dans lequel elles évoluent.

 

Appel de dossiers

Date limite 4 février 2024 pour soumettre un dossier

La première étape de ce projet d’exposition collective est l’appel de dossiers ouvert à tous les artistes des secteurs des arts visuels du Québec. La date limite pour soumettre une proposition est le 4 février 2024, à 23h59. Les intéressés pourront assister à une séance d’information virtuelle offerte le vendredi 8 décembre, à 18h, sur la plateforme Zoom. Tous les détails de l’appel de dossiers et le formulaire sont disponibles sur le site internet de Culture Lanaudière (https://www.culturelanaudiere.qc.ca/expositions/inter-arts).

 

À propos de Culture Lanaudière

Culture Lanaudière est un organisme indépendant à but non lucratif créé en 1978 dans le but d’appuyer le développement des arts et de la culture ainsi que la professionnalisation des artistes de la région. L’organisme est reconnu comme un conseil régional de la culture et offre des services d’accompagnement, de soutien, de promotion et bien plus. Culture Lanaudière est sur Facebook, Instagram et culturelanaudiere.qc.ca.

88 000 $ en prix à gagner grâce à la Loterie-Voyages 2024 : Activité au profit de la santé des Lanaudois et Lanaudoises

La Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière et la Fondation Santé Sud de Lanaudière sont ravies de dévoiler, en partenariat avec les agences de voyages Voyages Nouveau Monde et Voyages Terre & Monde, le lancement de la Loterie-Voyages 2024. Cette année, la nouveauté réside dans les 88 000 $ de crédits-voyages en jeu, répartis en 31 prix tout au long de l’année, dont un grand prix de 10 000 $. Les billets sont d’ores et déjà disponibles à l’achat au prix de 170 $ chacun sur le site Web www.loterielanaudiere.ca, avec seulement 1 800 billets disponibles.

La Loterie-Voyages 2024 conserve son format gagnant : pour seulement 170 $, les participants auront l’opportunité de remporter l’un des 31 prix, répartis comme suit : un premier prix de 10 000 $, un deuxième prix de 5 000 $, 10 troisièmes prix de 3 500 $, et enfin, 19 quatrièmes prix de 2 000 $. Tous les prix sont monnayables à 90 % de leur valeur, et les gagnants auront deux ans pour utiliser leur crédit-voyage. Les employés du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière ont la possibilité de bénéficier de prélèvements directs sur leur salaire s’ils s’inscrivent avant le 6 février 2024. Tous les autres intéressés peuvent se procurer des billets jusqu’à épuisement en ligne via le formulaire ou en contactant les fondations.

Le grand public est chaleureusement invité à participer massivement à cette loterie, offrant ainsi la chance de s’envoler vers une destination de rêve ou de concrétiser un projet longtemps souhaité, tout en soutenant les soins de santé dans la région de Lanaudière. Cette initiative démontre que faire une bonne action peut également être synonyme de gains substantiels.

La Loterie-Voyages demeure un moyen admirable de contribuer à l’amélioration des soins de santé et des services sociaux dans Lanaudière, garantissant que les résidents locaux puissent recevoir des soins de qualité à proximité. Grâce aux fonds collectés, la Fondation Santé Sud de Lanaudière financera la création d’une salle d’angiographie – embolisation, améliorant ainsi la prise en charge des saignements internes incontrôlés, tels que ceux survenant après un accouchement. Cette technologie permettra au radiologiste d’effectuer une embolisation, c’est-à-dire de bloquer le vaisseau sanguin en injectant directement des particules pour colmater la déchirure, sans recourir à une intervention chirurgicale.

De son côté, la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière utilisera les fonds pour faire l’acquisition de quatre moteurs de trauma pour le secteur de l’orthopédie du Centre hospitalier De Lanaudière. Cet équipement permettra la réalisation de chirurgies des mains et des radius ainsi que l’installation de clous lors de fracture de hanche. Cet achat, d’une valeur de 120 000 $, sera fait dans le but d’améliorer l’accessibilité et l’efficacité des soins pour environ 1 000 personnes par année.

La Loterie-Voyages permet aux fondations de collecter d’impressionnantes sommes annuellement, destinées à soutenir des projets visant à améliorer le bien-être de la communauté lanaudoise, grâce à la générosité des participants. Les prévisions de bénéfices pour l’édition 2024 s’élèvent à un peu plus de 100 000 $ par fondation.

Pour obtenir plus d’informations sur la Loterie-Voyages ou pour procéder à une inscription en ligne, veuillez visiter le site www.loterielanaudiere.ca ou contacter la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière au 450 759-8222, poste 2721, ou la Fondation Santé Sud de Lanaudière au 450 654-7525, poste 21 115.

 

À propos de la fondation :

Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière

La fondation mobilise la communauté et recueille des fonds afin de financer des projets et des équipements améliorant les soins de santé et les services sociaux, de même que le bien-être des gens, dans le nord de Lanaudière.

La Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière organise donc des activités-bénéfice, de même que des campagnes de financement, lui permettant d’amasser des fonds afin de procéder à l’acquisition d’équipements médicaux et de contribuer à différents projets liés aux installations, faisant en sorte de prendre soin de la santé de la population sur son territoire.